Infolettre

Fil RSS des nouvelles

Grilles et contrats

Nos grilles tarifaires

Vous pouvez obtenir nos grilles tarifaires et contrats types. En inscrivant votre courriel nous vous ferons parvenir des liens vers nos grilles. Vous serez également inscris à notre infolettre.

Nouvelles

Vous êtes ici : Accueil / Archive

Archive pour la catégorie Exposition

Maude Chauvin, Dominique Lafond, Jean-François Lemire et Leda&St-Jacques célèbrent le cinéma avec Plan large III

24 janvier 2013

Partager

Facebook

L’exposition PLAN LARGE III – Le cinéma québécois en photo, propose pour une 3e année des images grandioses signées par plusieurs photographes, dont 5 membres de CAPIC MTL.

« L’exposition Plan Large III est un projet super inspirant qui évolue à chaque année. On met en scène les réalisateurs et réalisatrices entourées de leurs comédiens, le défi est de raconter l’émotion du film en une image. Que l’exposition soit réalisée par 6 photographes différents apporte une belle variété de visions et donne définitivement un grand impact à la série.» Dominque Lafond, qui signe les images inspirées des films Avant que mon coeur bascule et Roméo Onze.

Maude Chauvin a transporté les artiste du film Tout ce que tu possèdes dans un maison patrimoniale de 1739. « Bernard Émond est tombé amoureux de la maison pendant la session photo » raconte la photographe. «Pour Laurence Anyways, le shooting devait se faire à l’extérieur avec la Cadillac des années 80 mais il faisait tellement froid cette journée là que nous avons décidé de mettre nos acteurs au chaud avec le chauffage au max! »

« Dans la création de mes images, je voulais souligner l’esprit cinématographique non seulement avec la mise en scène mais en y apposant en post-production une texture de film pour abîmer l’effet numérique et donner un côté plus vivant et dramatique » précise Jean-François Lemire au sujet de ses photos de l’équipe des films Omerta et Ésimésac.

Quant au duo de photographes Leda & St-Jacques, il a transposé sa vision des films Liverpool et Inch’Allah. « Malgré l’apparente légèreté de Liverpool, c’est un film qui propose une vision noire de la société, une société de surconsommation, de pollution et de corruption. Nous souhaitions montrer ce côté négatif et pessimiste en mettant en scène les personnages et la réalisatrice dans un univers plus dramatique, plus ténébreux. »

« Dans le cas de Inch’Allah, nous souhaitions que toute l’attention du spectateur se porte uniquement sur les visages et les regards de ces trois femmes, puisque c’est l’amour, la complicité entre femmes qui est au cœur de l’œuvre d’Anaïs Barbeau-Lavalette. Le choix du noir s’est imposé d’emblée, car il se devait de refléter la dureté de la réalité au Proche-Orient » expliquent les photographes.

Le monde selon Nicolas Ruel

5 novembre 2012

Partager

Facebook

Voici un petit aperçu des grandioses images que Nicolas Ruel offre à voir jusqu’au 13 novembre à la Galerie de Bellefeuille, rue Green à Montréal.

Fruit de douze années de travail, cette imposante série de photographies traduit le projet ambitieux de « revisiter l’image des grandes villes du monde ».
À ne pas manquer.

éLoges: Martine Doucet expose à la Place des Arts

2 novembre 2012

Partager

Facebook

À partir de demain et jusqu’au 2 décembre, vous êtes invités à vous glisser dans les coulisses de salles de spectacles jusqu’aux loges des acteurs en pleine transformation… À travers les photographies de Martine Doucet, qui révèlent ces moments furtifs où le comédien se prépare à devenir le personnage. La première exposition solo de la photographe remplira l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts de clichés tirés du livre éLoges, publié aux éditions du passage.
«Pour moi, cette étude photographique consiste à observer et tenter de comprendre le mécanisme du jeu des transformations et des apparences. Car à mon avis, au théâtre comme dans la vie, le maquillage, les coiffures et les costumes témoignent d’un même désir profond et légitime: celui d’être regardé » confie l’artiste.

Titans: l’exposition

26 septembre 2012

Partager

Facebook

Ils sont magnifiques. Au sommet de leur forme, une forme que le commun des mortels n’effleurera jamais. Les corps dénudés de ces athlètes olympiques évoquent à juste titre la perfection des dieux grecs.

Après son inauguration au Haut-Commissariat de Londres lors des Jeux olympiques et paralympiques 2012, l’exposition TITANS, du photographe Jean-François Bérubé, est atterit en sol montréalais cet automne. Jusqu’au 8 octobre, on peut admirer de près ces corps sculptés par l’entraînement intensif et la recherche de la performance. Rendez-vous à l’Espace La Fontaine, bistro culturel du parc Lafontaine.

De chics Titans. Les Olympiens dans la lentille de Jean-François Bérubé.

11 juin 2012

Partager

Facebook

C’est un portrait élégant d’Émilie Heymans, plongeuse olympique et grande médaillée canadienne, qui orne la couverture audacieuse que s’est offerte le bien nommé magazine CHIC, des hôtels-boutique Le Germain.
Signée Jean-François Bérubé, cette image fait partie d’une série de portraits d’athlètes olympiques que le photographe exposera à Londres durant les prochains Jeux, sous le titre TITANS. Plusieurs autres photos exclusives d’athlètes canadiens se retrouvent à l’intérieur du magazine, et sur le site du photographe.

« Depuis plusieurs années, mon travail photographique cherche à saisir l’être humain dans son essence par le biais du portrait. Pour ce projet, je travaille en étroite collaboration avec les athlètes que je photographie. Ensemble, nous créons une image mémorable dont le but est d’illustrer cette condition éphémère, cet instant de vie, pendant lequel ils sont au sommet de leur forme. C’est un véritable travail d’équipe! »

Ayiti Lavi, de Jean-François Leblanc.

28 mars 2012

Partager

Facebook

Beauté, sensualité, joie, dignité et détermination, sont quelques-uns des mots qui viennent l’esprit en regardant les immenses images d’Haïti qui habillent les murs de l’espace BOHU jusqu’au 30 avril.

Le photojournaliste Jean-François Leblanc y expose une série de photographies réalisées à l’automne 2010, quelques mois après le terrible tremblement de terre. Le photographe y rend hommage à la résilience des Haïtiens en partageant une vision positive d’un peuple au travail, en pleine reconstruction. La vie reprend son cours : d’où le titre de l’exposition Haïti la vie!

La Tohu, 2345 rue Jarry Est, coin Iberville.

Plan large, le cinéma en grand format

9 janvier 2012

Partager

Facebook

Bravez le froid et faites donc un détour par la place Pasteur, vous pourrez y apercevoir l’exposition Plan large, à laquelle participent pour une deuxième année consécutive les photographes Maude Chauvin et Dominique Lafond.

Plan Large regroupe 12 photographies, signées par 6 photographes, qui mettent en scène les acteurs et réalisateurs des films qui ont marqué le cinéma d’ici durant l’année, dont Nuit #1 d’Anne Émond, Jo pour Jonathan de Maxime Giroux, Starbuck de Ken Scott et Coteau rouge d’André Forcier. Organisée par les Rendez-vous du cinéma québécois, l’exposition en plein air se tiendra jusqu’au 13 mars 2012.

Métro, boulot, … métro.

20 octobre 2011

Partager

Facebook

|

Jusqu’à la fin décembre, station Place des Arts, la STM met ses travailleurs à l’honneur. L’exposition Hommage aux travailleurs d’hier à aujourd’hui,  présentée dans le cadre du 150e anniversaire du transport collectif, comprends des images prises sur le vif de dizaines d’employés de la STM, du mécano au spécialiste des pneu de métro, une foule de métiers obscurs son décrits dans les images des 3 photographes membres du collectif de photographes Agence Stock Photo, dont fait partie Jean-François Leblanc.

Philippe-Jasmin-capic-montreal-Beaulieu-Goupil

Les portraits de Philippe Jasmin exposés au World Press Photo

3 septembre 2011

Partager

Facebook

L’exposition World Press Photo, grâce à laquelle on peut voir et revoir les images éditoriales les plus marquantes de l’année, s’ouvrira officiellement en sol montrélais le 8 septembre prochain.

Cherchez-y entre autres les images de Philippe Jasmin, membre Capic et l’un des 12 gagnants du Concours C-41, révélateur de photographes émergents, pour sa série Portraits de la culture!

« Ces photographies tentent en quelque sorte de « traverser » le personnage public pour aller vers la personne et traduire le plus limpidement possible une identité, par-delà la notoriété. » (P.J.)

Du 8 septembre au 2 octobre 2011, au Marché Bonsecours à Montréal.

Cowgirls, l’expo.

20 août 2011

Partager

Facebook

Frank Desgagnés explore le mythe cinématographique du cow-boy pour en extraire ce qui résonne encore dans notre univers contemporain, bien éloigné de la réalité brute des films de Sergio Leone. Pour ce faire il tord le mythe, le trafique et le travestit: on suit alors un duo de cowgirls, errant dans un décor plus urbain que sauvage. Ça sent le désenchantement et la chute des idoles…

« Ce que Frank Desgagnés nous montre dans ce projet, c’est aussi cet animal humain, évoluant dans un décor qui n’est pas le sien, donc forcément abasourdi. » — Maxime Olivier Moutier

À la maison de la culture Pointe-aux-Trembles, jusqu’au 4 septembre 2011.